Libres billets

Je demeure frappé par la beauté de l’humanité, par Charles Wagner

Je demeure frappé par la beauté de l’humanité. Que de braves gens partout, bienveillants, simples, conciliants, patients, cléments, courageux, dévoués. Ils sont une infime minorité, dites-vous. Et quand bien même ce serait exact, je veux qu’un seul chef d’œuvre me console d’un million de croûtes. Mais nous avons tort de dire que le bien est […]

Pessimiste ou optimiste, par Albert Schweitzer

Lorsqu’on me demande si je suis pessimiste ou optimiste, je réponds qu’en moi la connaissance est pessimiste mais le vouloir et l’espoir sont optimistes.