banner-o.jpg
g_image_entraide_panier_casp.jpg
Les actions locales

Charles Wagner commença son travail dans le Paris de la fin du dix-neuvième siècle, quand la Bastille était encore un quartier ouvrier. D’abord installé au-dessus d’un cordonnier dans le Faubourg Saint-Antoine puis dans une boutique réaménagée Boulevard Beaumarchais, un dispensaire gratuit fut mis en place au Temple du Foyer de l’âme dès son ouverture, et fonctionna jusqu’à l’avènement des lois sociales de 1936.

Les activités d’entraide du Foyer de l’âme sont aujourd’hui organisées sous la forme d’une association Loi de 1901, « L’Entraide », distincte de l’Association cultuelle. Cette association a pour but de favoriser l’assistance aux personnes en difficulté et la solidarité à l’intérieur et à l’extérieur du Foyer de l’âme. Elle se veut témoin fidèle de l’Évangile en portant collectivement le souci de l’aide à la pauvreté dans le monde et en manifestant cela par des actions concrètes. Ces activités constituent un pôle d’engagement fort de la paroisse, qui a vocation à être renforcé et soutenu par une implication croissante des membres de l’Église dans les années qui viennent, avec le soutien du Conseil presbytéral.

Vous verrez dans les lignes ci-dessous que l’Entraide présente de multiples facettes. Venez nous y rejoindre !

Les repas et les paniers

Ils sont là pour assurer aux plus démunis un complément de nourriture et de produits de première nécessité, mais aussi un peu d’attention et de chaleur humaine que ces personnes apprécient.

  • les repas du CASP

Plusieurs repas (autour de trois par an) sont préparés et servis par des membres de l’Entraide à une quarantaine de personnes suivies par le CASP. L’ambiance est généralement chaleureuse, et le diseur de contes ou le pianiste très bienvenus en fin de repas.

  • les paniers

Une collecte de denrées alimentaires non périssables et de produits d’hygiène est effectuée chaque premier dimanche du mois au temple, puis est remise aux Restos du Coeur, boulevard Richard Lenoir.

Les cadeaux de Noël

Ils sont destinés aux enfants de 0 à 18 ans dont un parent est détenu, ou en réelle difficulté financière. Les enfants de la paroisse les déposent sous l’arbre de Noël lors de la fête des enfants. Ils sont ensuite remis au CASP qui les distribue.

Le Comité France-Madagascar

Il est placé dans le cadre de l’Entraide depuis 2006 et devrait reprendre ses activités dans le courant 2009. Plusieurs perspectives de relance sont à considérer.

La CIMADE

Elle reçoit le mardi dans les locaux du Foyer de l’Âme des femmes en détresse, avec un accompagnement essentiellement juridique. Voir aussi les associations accueillies.

Les contributions financières

Le collectif « Les morts de la rue » reçoit un soutien de l’Entraide. Pour plus d'informations sur ses activités, vous pouvez consulter son site.

Plusieurs fois par an, l'Entraide organise des collectes spéciales pour aider des régions ou pays en difficultés.

Enfin, quelques modestes apports financiers ponctuels sont également attribués à quelques personnes en grande difficulté.