Au revoir

L’Église Protestante Unie De France reste un lieu d’échanges et de débats. Des lectures fondamentalistes ou littérales de la Bible à celles influencées par le courant historico-critique, en passant par les lectures psychologiques, scientifiques, calvinistes classiques ou libérales font de l’EPUF un des rares endroits où des courants divers, voire opposés, peuvent s’affronter en se respectant et en s’accueillant les uns les autres. Il faut garder cette richesse, signe de vitalité et porteuse d’avenir. C’est ce que nous avons reçu depuis l’origine. Les quatre Évangiles canoniques dont nous avons hérité ont des inflexions théologiques diverses, et Paul n’est pas Pierre, pas plus que l’Apocalypse n’est l’Épître aux Hébreux.

Peut-être que ma jeunesse passée à l’Oratoire du Louvre et certaines discussions lors de séances de l’ERF me permettent de voir l’Église, sa vie, son message avec un regard ouvert et bienveillant. Mon appartenance au courant libéral me pousse à voir les choses ainsi.

C’est ce que j’ai pu vivre au Foyer de l’Âme, haut lieu théologique du protestantisme libéral. La liberté de pensée, d’expression, d’échanges m’ont beaucoup apporté au fil des années lors des cultes, des rencontres philosophiques, théologiques et bibliques.

Ce libéralisme vécu est très précieux aujourd’hui dans un monde où les pensées fermées et extrémistes tiennent le haut du pavé.

Dans tous les cas, j’adresse ici un grand merci à tous ceux qui m’ont tant apporté et aussi à ceux qui m’ont soutenu dans mes épreuves.

C’est à regret que nous vous quittons, mais toujours le Foyer de l’Âme gardera une place dans nos cœurs.

Vincens HUBAC

Mot du Pasteur - Autres articles