Une confession de foi

Par Denis Guénoun

Confession de foi proposée par Denis Guénoun au cours du culte qu’il a présidé au Foyer de l’âme le 28 avril 2019

J’ai foi en un sens infini, qui crée l’univers, le porte, le traverse et l’appelle.

J’ai foi en la valeur infinie de l’existence de Jésus de Nazareth, de ses paroles, de ses actes, de son histoire. Il a souffert sous Ponce Pilate, il a été martyrisé, crucifié, il est mort, il a été enseveli. Sa mort a été suivie d’une régénérescence, de ses paroles, de ses actes, de sa vie. Notre existence prend sens devant ce qu’il fut et ce qu’il est.

J’ai foi en l’esprit, souffle et mouvement de la vie et du sens, qui est saint. J’ai foi en l’assemblée (ecclesia) universelle, visible et invisible, en la communion de tous les saints de l’humanité, en la rémission des péchés, en la relève des corps et en la vie sans fin.

Libres billets - Autres articles